En français In English

Portrait

Geneviève CASILE

Comédienne

Formation

Conservatoire national supérieur d'art dramatique, classe de Georges Chamarat
concours de juillet 1961 1er prix de Tragédie dans le rôle de l'Infante, le Cid, Corneille
                                 1er prix de Comédie classique dans le rôle Silvia, le Jeu de l'amour et du hasard, Marivaux
                                  1er prix de Comédie moderne dans le rôle du Sphinx, la Machine infernale, Jean Cocteau


Malgré de nombreuses apparitions à la télévision, c'est bien sur scène que s'est construite la carrière de Geneviève Casile. Et pas n'importe laquelle : celle de la Comédie-Française dont elle fut, trente-deux ans durant, l'un des piliers. Aujourd'hui, loin des rôles classiques de la grande maison, elle est la vedette de "La Belle Mémoire" de Pierre-Olivier Scotto et Martine Feldmann. "Je ne supportais plus les murs, je ne supportais plus ma loge qui était pourtant magnifique, j'en étais venue à détester le buste de Molière dans le hall. C'était physique, comme une maladie de peau. Je ne me suis toujours pas expliqué ce qui s'est passé. Mais il fallait que je parte." C'était en 1993, la grande césure de la carrière de Geneviève Casile, son départ de la Comédie-Française après un long et prestigieux séjour de trente-deux années durant lesquelles elle enchaîna les grands rôles, les auteurs prestigieux, "souvent des femmes assez graves, avec pas mal de couronnes ", dit-elle en souriant même, si elle précise aussitôt "j'ai joué aussi des choses drôles"."Profondément, j'appartiens au répertoire classique. J'aime les grands textes", avance-t-elle pour expliquer la fréquentation intensive de Molière, Corneille, Rostand, Montherlant, Musset, Marivaux, Hugo, Racine ("mon préféré"), Bernanos, Pirandello ou Genet qui forment l'essentiel de son travail au Français. Au point d'être aujourd'hui encore identifiée à cette grande maison : "Bien sûr, c'est toujours vivace. On ne renie pas un tel parcours, on ne peut pas effacer tous ces rôles, toutes ces rencontres. Ni pour moi ni pour le public."Rien pourtant ne prédisposait Geneviève Casile à ce cheminement. "Je n'ai jamais voulu faire de théâtre. J'ai fait des études musicales, du piano, j'avais un bon niveau mais pas une passion suffisante. Par contre, j'adorais la danse. Et comme j'avais un joli physique, j'ai très vite travaillé, avec Roland Petit et Maurice Béjart. J'ai fait aussi un peu de mannequinat à l'époque. C'est ma mère, qui était comédienne, qui m'a envoyée au cours de René Simon. Je suis entrée au Conservatoire. J'avais des dons naturels, je crois, une justesse de ton, et lors de ma troisième année, j'ai obtenu trois premiers prix qui m'ont fait entrer directement au Français. C'était une troupe extraordinaire alors..."Très vite, en parallèle, elle fait ses premiers pas à la télévision. Une adaptation de La Reine morte lui vaut un beau succès et des propositions qui affluent, dont le personnage de l'inflexible Isabelle dans Les Rois maudits. En revanche, ses incursions au cinéma restent rares. "J'ai la sensation de quelque chose qui n'est pas complet, dit-elle. Car faire du cinéma, pour une artiste, c'est une chose assez normale. Mais il n'y a pas de hasard : il faut une véritable envie. Là-dessus, je suis un peu flemmarde. Si demain j'avais le choix entre un grand texte au théâtre et un beau personnage à l'écran, je prendrais le cinéma, car là, il y a un manque."


Théâtre


2006 2008 L'Eventail de Lady Windermer
Oscar Wilde
M/S Sébastien Azzopardi

2006 La Mère Confidente
Marivaux
M/S Jean Paul Bazziconi

2003-2004 La belle mémoire
Martine Feldmann, Pierre-Olivier Scotto
M/S : Alain SachsHébertot (Paris)


A la Comédie Française:

1993 L'Impromptu de Versailles, Molière
M/S. Jean-Luc Boutté

1992 Je rêve (mais peut-être pas), Luigi Pirandello
M/S Didier Bezace

1991 La Fausse Suivante, Marivaux
M/S Jacques Lassalle

1990 l'Antiphon, Djuna Barnes,
M/S Daniel Mesguich

1989 le Châle, David Mametla
M/S Yves Gasc
le Mariage de Figaro, Beaumarchais
M/S Antoine Vitez

1988 La guerre de Troie n'aura pas lieu, Jean Giraudoux
M/S Raymond Gérôme
        le Legs, Marivaux
M/S Jacques Rosny

1987 Conférence au sommet, Robert David Macdonald
M/S Serge Moatt
         Dialogues des Carmélites, Georges Bernanosi
M/S Gildas Bourdet

1986 Cantique des cantiques, Ancien Testament, Adaptation de Josy Eisenber
M/S Jacques Destoop

1985 le Balcon, Jean Genet
M/S Georges Lavaudant

1984 Est-il bon ? Est-il méchant ?, Denis DiderotArsinoé
M/S Jean Dautremay
        Le Misanthrope, Molière
M/S Jean-Pierre Vincent

1983 Triptyque, Max Frisch,
M/S Roger Blin
       Marie Stuart, Friedrich von Schiller
M/S Bernard Sobel

1982 le Plaisir de rompre, Jules Renard
M/S Yves Gasc

1981 Andromaque, Racine
M/S Patrice Kerbrat
       La dame de chez Maxim, Georges Feydeau
M/S Jean-Paul Roussillon

1980 Mme de La Vallière et Elmire, les Plaisirs de l'île enchantée, Molière
M/S Maurice Béjart

1979 Ruy Blas, Victor Hugo
M/S Jacques Destoop
         Bérénice, Racine
M/S Jean-François Rémi
         la Tour de Babel, Fernando Arrabal
M/S Jorge Lavelli

1978 Un caprice, Alfred de Musset
M/S Michel Etcheverry

1977 le Mariage de Figaro, Beaumarchais
M/S Jacques Rosner
        l'Impromptu de Versailles, Molière
M/S Pierre Dux

1976 la Nuit des Rois ou Ce que vous voudrez, Shakespeare
M/S Terry Hands
       Le Verre d'eau ou les Effets et les Causes, Eugène Scribe
M/S Raymond Rouleau
       Lorenzaccio, Alfred de Musset
M/S Franco Zeffirelli

1975 Dom Juan, Molière
M/S Antoine Bourseiller

1974 Ondine, Jean Giraudoux
M/S Raymond Rouleau
        Hernani, Victor Hugo
M/S Robert Hossein
        l'Impromptu de Marigny, Jean Poiret
M/S Jacques Charon

1973 Amphitryon, Molière
M/S Jean Meyer
        Tartuffe, Molière
M/S Jacques Charon
        Athalie, Racine
M/S Maurice Escande

1972 le Comte Oderland, Max Frisch
M/S Jean-Pierre Miquel
          la Troupe du Roy, d'après Molière
M/S Paul-Émile Deiber
         le Bourgeois gentilhomme, Molière
M/S Jean-Louis Barrault

1971 la Jalousie, Sacha Guitry
M/S Michel Etcheverry
        le Mariage de Figaro, Beaumarchais
M/S Jean Meyer
        Femmes savantes, Molière
M/S Jean Piat

1970 Monsieur de Pourceaugnac, Molière
M/S Jacques Charon

1969 la Volupté de l'honneur, Luigi Pirandello
M/S François Chaumette
        Électre, Jean Giraudoux
M/S Pierre Dux

1968 Amphitryon, Molière
M/S Jean Meyer
        le Bourgeois gentilhomme, Molière
M/S Louis Seigner

1967 le Jeu de l'amour et du hasard, Marivaux
M/S Maurice Escande
         Domino, Marcel Achard
M/S Jean Meyer et Jean Piat
        Britannicus, Racine
M/S Michel Vitold

1966 le Bourgeois gentilhomme, Molière
M/S Jean Meyer
        le Misanthrope, Molière
M/S Pierre Dux

1965 le Jeu de l'amour et du hasard, Marivaux
M/S Maurice Escande

1964 Cyrano de Bergerac, Edmond Rostand
M/S Jacques Charon
         Barberine, Alfred de Musset
M/S Jean-Paul Roussillon
         Amphitryon, Molière
M/S Jean Meyer
         Britannicus, Racine
M/S Michel Vitold.

1963 la Belle Aventure, G.A. de Caillavet, Robert de Flers et Étienne Rey
M/S Jacques Charon
         Crime et châtiment, Fiodor Dostoïevski / Gabriel Arout
M/S Michel Vitold
        Un fil à la patte, Georges Feydeau
M/S Jacques Charon
       le Misanthrope, Molière
M/S Pierre Dux
        Un caprice, Alfred de Musset
        le Cid, Corneille
M/S Paul-Émile Deiber

1962 le Cardinal d'Espagne, Henry de Montherlant
M/S Jean Mercure
        l'Avare, Molière
M/S Jacques Mauclair
        la Reine morte, Henry de Montherlant
M/S Pierre Dux

1961 Électre, Jean Giraudoux
M/S Pierre Dux
       Port-Royal, Henry de Montherlant
M/S Jean Meyer
    Le Sexe faible, Édouard Bourdet
M/S Jean Meyer
   Andromaque, Racine
   Monsieur de Pourceaugnac, Molière


Cinéma


2006 Les Poils du Pinceau
de Gérald Hustache Mathieu

2005 Le Promeneur du Champ de Mars
de Robert Guédiguian

1992 Je reve, mais peut-etre pas
Réal : Guy Seligmann

1990 Lacenaire
Réal : Francis Girod

1966 Surcouf, le tigre des sept mers (Surcouf, l'eroe dei sette mari)
Réal : Sergio Bergonzelli

1965 Fêtes galantes
Réal. René Clair

 
Les agents
Contacter l'agence
  • Agents Associés Gilles Merlé
  • 10 rue de louvois - 75002 Paris
  • Tél. 06 07 22 04 03 •
  • gilmerle@orange.fr
Site référencé sur Agence artistiques
Site administré par Waats
@2009 - CC Communication CC.Communication